Voilà une question que le dirigeant se pose le plus souvent à des périodes clés de la vie de l’entreprise ! Pas assez souvent à l’amorçage, encore moins à la création, très peu lors du développement. Arrive alors la maturité qui inclut la phase critique du retournement. L’entreprise a fait ses preuves, son chiffre d’affaires est solide et son endettement mesuré. Toutefois et sans volonté de faire progresser de 30 % son CA (bien que cela soit possible !), le micro-environnement est turbulent, « l’érosion naturelle » de tout portefeuille client nécessite une constante recherche de flux financier.

C’est à ce stade que les essentiels doivent être posés. Qui je suis vis-à-vis de mon marché ? Ai-je évolué à la même vitesse que mon marché ? Suis-je en retard ou en avance ? En retard, je ne suis plus visible et en avance, suis-je compréhensible ? Jusqu’ici, mon discours m’a permis de progresser mais doit-il être toujours le même ?

A cet instant, il est nécessaire d’identifier les fondamentaux de votre activité et, à l’instar de l’humain qui évolue sans cesse, analysez l’ADN qui constitue et constituera votre marque (pierre angulaire de votre approche client) pendant les quelques années à venir. L’amplitude de votre développement en dépend !