Comment faire une bonne publicité ?

World Guiness book considère la publicité évian de 2009 la plus vue avec plus de 150 million d’affichage sur internet. Un succès qui se confirme à chaque mis en scène des bébés de l’univers évian !

Avec le retour au vert de plusieurs voyants économiques, la plupart des dirigeants investissent de nouveau dans la visibilité de l’entreprise, les premiers budgets sacrifiés sur l’autel de la disette !

Après ce cycle relativement long de crise, les habitudes se sont étiolées. Les décideurs ont besoin de retrouver les appuies perdus, c’est pourquoi, je vous propose de reprendre les premières bases de la visibilité de l’entreprise.

Avant toute chose, il faut positionner correctement les métiers référents nécessaires à une bonne visibilité. Le marketing, la communication et la publicité.

Je vous propose trois termes étudiés pour différencier ces trois métiers souvent amalgamés :

Le marketing « défini » votre stratégie

marketing

C’est-à-dire qu’il est important de comprendre votre positionnement et votre compétitivité vis-à-vis de votre concurrence directe et indirecte. Cela se calcule en part de marché. De même, le marketing détermine votre clientèle potentielle, votre cœur de cible, primaire, secondaire… et tout ce qui pourra fidéliser et développer votre portefeuille client (valeur de fidélisation).

La communication « explique » votre offre

communication

À partir de l’instant où vous connaissez votre marché, il est plus facile de définir les discours différents vis-à-vis de votre concurrence et, surtout, caractériser les messages qui feront sens à votre auditoire cerné.

La communication cadre l’univers rédactionnel (éléments de langage) et les messages non-verbaux (design, univers graphique) dans lesquels vous devrez évoluer.

Ces deux parties sont essentielles aussi pour ceux qui ont la dure charge de développer le chiffre d’affaires de l’entreprise. Ils pourront bâtir l’argumentaire commercial, outil stratégique de l’entreprise, dont la qualité repose sur la bonne connaissance de l’entreprise, des produits et des services proposés par celle-ci et surtout, élaborer un augumentaire adapté aux différents publics visés avec des éléments de langage décisif lors des échanges commerciaux.

La publicité « fait savoir »

publicite

publicite

Si le cadre est correctement posé, le publicitaire aura toutes les cartes en main pour vous mettre en scène dans la plus étonnante créativité qui soit. La publicité doit interpeller son auditoire, et dans le temps, car sauf pour les achats impulsifs, les achats raisonnés se feront au moment où la cible aura besoin de votre offre. Il faudra être présent à cet instant précis. Une complexité de plus, car il sera nécessaire d’utiliser le canal adéquat pour toucher la cible convoitée !

Donc, faire une bonne publicité, il est important de se poser les bonnes questions :

  • Qui je suis ?
  • Ce que je propose ?
  • À qui je m’adresse ?
  • Dans quel terme dois-je m’adresser ?
  • Où dois-je m’exposer ?
  • Comment je me mets en scène ?

.

Pour les TPE, est-il important de maîtriser ces bases pour se développer ?

Bien souvent, les dirigeants des TPE font une approche client à l’instinct. C’est-à-dire qu’ils perçoivent leurs marchés, le plus souvent de proximité, sans pour autant être capable de mettre des mots et des chiffres pour concrétiser leurs univers. Le résultat est une publicité qui ressemble plus à de la signalétique qu’à un discours vendeur des offres et des services de la petite entreprise.
Le fait de se pencher un minimum sur les notions abordées ci-avant, permet à la TPE d’améliorer significativement les discours tenus auprès d’un public plus précis.

Pas sûr ? Alors, êtes-vous prêt à frapper à la porte de la prochaine entreprise et présenter votre société en une phrase qui donne envie à votre interlocuteur « malgré lui » d’aller plus loin dans son écoute ?

.

 

.

 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire