Comment faire une carte de visite réussie ?

La carte de visite est l’outil commercial indétrônable. Il n’est pas possible de finaliser un dialogue commercial sans laisser les informations nécessaires à un nouvel échange.
Par le fond, elle transmet les coordonnées, ce qui est le rôle premier de ce document. Par la forme, elle souligne le trait de caractère de son propriétaire, ce qui est tout aussi important.

Avez-vous remarqué que la rigidité est souvent testée par le réceptionnaire du produit ? Ce n’est pas un hasard. Il n’est pas difficile d’associer le profil d’une entreprise à la mollesse d’un papier, à la confusion des informations écrites, et à la mauvaise tenue des teintes imprimées.

Le format

Il doit être proche de la carte de crédit. Le standard est le 85 x 54 mm, mais il n’est pas interdit d’ajouter 1 mm pour vous rendre remarquable et efficient !

format-carte-visite

L’important étant le format fini, il est possible d’utiliser une carte double dans certaines circonstances, ou même, d’insérer judicieusement un dépliant pour, par exemple : un plan, appuyer un discours, un tarif ou mettre en avant un nouveau produit…

format-carte-visite-2

La carte de visite marque page 50 x 140 mm démontre qu’il ne faut pas se focaliser sur le format. Votre activité est à prendre en considération, au produit de s’adapter.

format-carte-visite-3

Le support

Comme je le précise au début de cet article, la mollesse d’un papier donne un ressenti low-cost de l’entreprise présentée. En dessous de 320 g, surtout avec les papiers modernes, le document n’a pas une tenue adéquate. Préférer les papiers mats qui ont une rigidité bien supérieure au support brillant.

carte-visite-le-support

Attention à la technique d’impression utilisée.

En numérique, le grammage est rarement supérieur à 300 g et les pavés de couleur que l’on retrouve sur les cartes sont, le plus souvent, de mauvaise qualité.

En offset traditionnel (votre imprimeur), privilégiez le papier brillant, le papier mat étant un support délicat. Il faut, soit minimiser la quantité d’encre pour éviter des soucis de report de couleur (maculage), soit surfacer le papier pour « bloquer » les encres (vernis, pelliculage).

Une technologie récente permet de contourner ces problèmes : le HUV. Qu’importe le support, même épais (700 g) ou difficile comme le plastique, les papiers de création, le carton… le HUV absorbe toutes les difficultés. Le défaut qui est aussi une qualité, c’est la brillance de ses encres.

carte-visite-support-2

La finition

Avant toute chose, il faut définir si vous souhaitez écrire des informations sur le support. Si c’est le cas, le surfaçage est rédhibitoire : aucun vernis, pas de pelliculage

Dans ces conditions, seule la qualité du papier, une découpe particulière, la mise en scène de votre contenu, le gaufrage ou l’embossage seront utilisés pour votre différenciation.

carte-visite-la-finition
Si vous ne prévoyez aucune écriture, tout est permis.

Avec un prix très abordable, le surfaçage star du moment est le touché velours. Si le contenu le permet, le vernis en 3D donne une particularité à votre message.
Avec ces derniers artifices, vous êtes remarquable !

Le contenu

Bien que la forme soit importante, le contenu est essentiel.

carte vsite etienne gaubert

C’est à cet instant que vous comprenez l’importance de travailler sa communication. Informer votre lecteur de votre différence par un concentré d’informations ; votre logo et sa base line, simplifie la mise en scène sur ce petit document.

Doit, en plus, apparaître les coordonnées essentielles de l’entreprise avec, si besoin, le nom d’un collaborateur, son statut dans l’entreprise, son mail et un téléphone pour le joindre rapidement. Il est toujours temps et très personnel d’ajouter le portable à la main. (il faut toujours un crayon sur soi.)

La photo ne peut se concevoir que si elle est réalisée par un portraitiste.

Les caractères utiliseront la même police que celle trouvée dans la base line. Si celle-ci n’existe pas, utilisé une seule police, bâton si possible, en light, régular ou bold, italique si le besoin est réel. La police Calibri est en vogue actuellement.

Les QR code et autres outils de simplification n’ont jamais été adoptés par le public. Si les scanners étaient intégrés dans le téléphone par défaut, il est certain que cette utilisation serait permanente, mais, ce n’est pas le cas.

Personnellement, je trouve cela pratique, mais plus adapté à de la documentation technique en vidéo. (je suis à votre disposition pour échanger sur le sujet).

En conclusion

Votre carte de visite sera le reflet de votre image, les informations seront précises et rapidement assimilables.

Si vous n’avez pas ou ne souhaitez pas vous appuyer sur un professionnel tel qu’un graphiste, je vous conseille d’utiliser un papier très rigide, de création ou un papier mat (très classe). Vous inscrirez uniquement vos coordonnées en police de caractère simple. Ajouter de la couleur ou tout autre artifice serait, pour vous, un risque inutile que nous franchissons tous les jours. Nous sommes dans notre domaine de compétence.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire